Présentation

Le Syndicat Intercommunal d’adduction d'Eau Potable (SIAEP) du Born, traite et distribue de l’eau potable aux 7 communes du Pays de Born adhérentes . L’eau distribuée dans chaque collectivité peut, selon des critères géographiques, provenir soit d’un captage lacustre soit de 8 forages. La plupart des communes disposent d’une double ressource d’approvisionnement : l’eau du forage de proximité ou l’eau de l’usine traitée après captage, Selon les besoins saisonniers ou techniques.

L’eau potable, définition :

Une eau potable est une eau que l'homme peut boire sans risque de tomber malade. La potabilité de l'eau est définie selon des critères chimiques : taux de pH, présence ou non de produits toxiques, etc...

Origine des eaux brutes : selon la situation géographique de chaque collectivité dans le périmètre du Syndicat, l’eau peut provenir d’un forage (150 à 200 mètres de profondeur), ou du captage dans le lac (7 mètres de profondeur sur le lac de Cazaux-Sanguinet au lieu dit : « ISPE »).

La qualité de l'eau potable qui est captée ou distribuée fait l’objet de nombreuses analyses tout au long de son traitement par divers organismes : l’exploitant et l’Agence Régionale de Santé (A.R.S.). Des contrôles s’appliquent en entrée du traitement de l’eau brute captée dans le lac de Cazaux-Sanguinet et en sortie de tous les traitements avant mise en distribution. Durant  ces  dernières années son taux de conformité s’est avéré excellent en tous lieux de production.

L’eau potable son goût, sa couleur :

L’eau potable distribuée ne doit pas être fade, acide ou trop  chlorée. En fin de traitement pour le captage ou simplement dès sa sortie d’un forage l’eau doit être chlorée pour garantir sa désinfection pendant  son stockage et son transport. Si l’eau sent parfois un peu plus le chlore que de coutume, c’est parfois dû à des consignes sur la chloration données par l’ARS ou la Préfecture (Vigie Pirate) ;  cette anomalie peut également être liés la conséquence du dérèglement d'un équipement de désinfection.
Quand l’eau devient trouble, la cause en est souvent une rupture de canalisation (casses du réseau, accident de chantier). Cela peut également provenir de manipulations sur le réseau qui entraîne des sur-vitesses et la remise en suspension de dépôts principalement ferriques (sans danger pour la santé). Les constats de ce type doivent être immédiatement signalés à l’exploitant ou au bureau du S.I.A.E.P.